je suis née un soir de septembre

Mon père était peintre, architecte, ma mère dansait le rock & roll. Nous vivions au centre de la ville rose, au dessus des Beaux-arts. Puis nous sommes partis au Mirail. Mon père travaillait sur la table de la cuisine, il nous invitait à peindre avec lui, ma mère nous lisait de la poésie.

A 12 ans je voulais être cantatrice, pianiste, concertiste, artiste, guitariste, illusionniste

j'avais des rêves, je cherchais l'or dans les ruisseaux d'Ariège.

Puis à 17 ans je suis rentrée aux Beaux Arts, j'ai peint, photographié, sculpté, puis chanté, j'écrivais de la poésie ...

j'ai couru les villes, Toulouse, Paris, Londres et un jour j'ai posé mes valises dans le

Gers.....

Ici, j'ai continué mon travail, au milieu des bois, au calme, dans une vie protégée où chaque matin la beauté m'émerveille. J'aurais pu peindre des paysages, des fleurs, la légèreté, j'aurais aimé peut-être...Mais il m'est impossible de me déconnecter du reste du monde, de ce monde, brutal et rude, de ses injustices et de ses malheurs. L'actualité est devenue ma source d'inspiration. Lorsque je choisis une image "violente" d'actualité, que je la repeins avec des couleurs gaies, j'ajoute des cœurs, des mots, de la poésie, j'ai le sentiment de réparer les blessures du monde et de mieux le comprendre.

la peinture est mon arme quotidienne pour transcender ce réel.